Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ber.dranreb04.overblog.com - montagne et rando compostelle-photos-patrimoine-randonnée

GARGOUILLES - L' ESTHETIQUE BEAUTE d'un MONDE FANTASTIQUE -

Ber Dranreb
Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  --  goelandmedia.prod@gmail.com (c)

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS -- goelandmedia.prod@gmail.com (c)

LIEN vers ACCEUIL qui sommes nous, qui suis-je 

_____________________________

GARGOUILLES - L' ESTHETIQUE BEAUTE d'un MONDE FANTASTIQUE -

_____________________________

GARGOUILLES – définition

____________________________________

Une gargouille ( du latin garg-, gorge, et de l'ancien français goule, gueule ) est, dans le domaine de l'architecture, une partie saillante d'une gouttière destinée à faire écouler les eaux de pluie à une certaine distance des murs .

Ceci étant indispensable dans les régions où les monuments sont bâtis avec des pierres douces ou granuleuses craignant l’abrasion par les eaux de ruissellement . Ce type d'ouvrage sculpté, généralement en pierre, est souvent orné d'une figure animale ou humaine typique de l'art grotesque roman . Le flamboiement de l’ ART GOTHIQUE en a généré l’usage avec une perfection esthétique de leur sculpture .

Cathédrale de STRASBOURG - Gargouilles et sculptures - GRAND EST - Alsace
Cathédrale de STRASBOURG - Gargouilles et sculptures

Par extension ( métonymie), elles désignent toute figure sculptée évacuant de l'eau et représentant le plus souvent un animal monstrueux. Inspirées des temples grecs, elles ont aussi inspirées les mascarons de fontaines et autres dégueuloirs . Il faut différencier les gargouilles des chimères, des lanterneaux et autres pinacles qui eux n'ont pas de fonction de d’évacuation d’eau dégorgement et ornent généralement les contreforts et les arêtes de certains murs porteurs .

Une gargouille définie par ailleurs une créature légendaire, monstre vaincu par saint Romain, évêque de Rouen et par extension un masque grotesque ou terrifiant .

sortie du dossier par le SOMMAIREde la REGION GRAND-EST

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  --  goelandmedia.prod@gmail.com (c)Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  --  goelandmedia.prod@gmail.com (c)Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  --  goelandmedia.prod@gmail.com (c)

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS -- goelandmedia.prod@gmail.com (c)

Histoire de leur EXPANSION – XIII éme siècle

____________________________

Au début du XIII éme siècle apparaissent des chéneaux à la chute des combles visant à améliorer l'évacuation des eaux de pluie qui jusqu'alors s'écoulaient directement sur le pourtour de l’édifice, ruisselant jusqu’au sol par un jeu de saillies sur les corniches . Ces chéneaux ornés de figures monstrueuses deviennent bientôt des gargouilles, figures sculptées recrachant l'eau par leur gueule .

Cathédrale de STRASBOURG - Gargouilles de la région GRAND EST
Cathédrale de STRASBOURG

Les premières gargouilles, que l'on voit apparaître par exemple vers 1220 sur certaines parties de la cathédrale de Laon sont peu nombreuses et larges. Puis, au cours du XIII éme siècle elles se multiplient, afin d’éviter les sources d’engorgement , diversifiant les voies d'évacuation, par conséquence, elles deviennent plus longues et fines . Moins massives , les tailleurs de pierre en font un élément plus décoratif et semblent faire l'objet d'une minutie et d’une créativité accrue de la part des sculpteurs . Elles se systématisent au milieu du siècle, ainsi on en trouve en 1225 à Notre-Dame de Paris sur les corniches supérieures, de même qu'à la Sainte-Chapelle, construite dans la décennie 1240 . Ce n'est alors plus un buste mais un corps entier qui s'accroche au larmier, et on voit apparaître à Saint-Urbain de Troyes à la fin du XIII éme siècle des gargouilles mettant pour la première fois en scène des figures humaines .

Sortie du dossier par le SOMMAIRE du MONDE GALLO-ROMAIN

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  --  goelandmedia.prod@gmail.com (c)Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  --  goelandmedia.prod@gmail.com (c)Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  --  goelandmedia.prod@gmail.com (c)

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS -- goelandmedia.prod@gmail.com (c)

XIV éme et XV éme siècles

____________________________________

Au XIV éme et au XV éme siècles, les gargouilles présentent un canon élancé et de nombreux détails, avec une tendance de plus en plus narrative . Des similitudes , des signatures visuelles, apparaissent au gré des écoles de sculpteur .

XVI éme siècle

_________________________________

Au début du XVI éme siècle les gargouilles conservent cette allure avant de prendre des formes antiquisantes plus conformes au goût du siècle .

Répartition géographique Schématique

_______________________________

On trouve des gargouilles en Île-de-France, en Champagne, sur la basse Loire, dans le Grand Est, mais elles sont rares en Bourgogne, dans le centre et le midi de la France . Là où les matériaux durs sont plus rares, comme en Normandie, les gargouilles sont courtes et rarement sculptées.

Certaines gargouilles étaient en métal, généralement du plomb, mais peu sont encore visibles pour les années précédant le XVI éme siècle . A notre connaissance, nous n’en avons jamais rencontrés en terre cuite .

Cathédrale de SRASBOURG - Gargouilles - ALSACE - GRAND EST
Cathédrale de SRASBOURG - Gargouilles -

SYMBOLISME et classification

______________________________

Les gargouilles se caractérisent par leur grande diversité, ainsi Eugène Viollet-le-Duc souligne qu'il n'y en a pas deux identiques en France , ce qui ne facilite pas leur interprétation ( à vérifier tout de même ) . De plus elles sont très souvent abîmées, du fait de leur exposition aux éléments et de leur fonction architecturale, et beaucoup de celles que l'on observe aujourd'hui datent des grandes campagnes de restauration du XIX éme siècle .

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  --  goelandmedia.prod@gmail.com (c)Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  --  goelandmedia.prod@gmail.com (c)Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  --  goelandmedia.prod@gmail.com (c)

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS -- goelandmedia.prod@gmail.com (c)

LES TYPES de GARGOUILLES

______________________________

Grace à de précieux ensembles bien conservés ou ayant fait l'objet de moulages de «  précaution « , on peut distinguer plusieurs types de gargouilles ;

Les ANIMAUX

______________________________

Des gargouilles animales, avec notamment un nombre important de lions et de chiens . Elles sont largement majoritaires au XIII éme siècle . L’art de la chasse, la VENERIE, est très présent dans les idéaux médiévaux . Aux périodes tardives ces animaux peuvent être engagés dans des actions diverses, combattant, dominant ou dévorant un autre animal ou un homme, ou encore faisant une action humaine, jouer de la musique par exemple.

Des gargouilles hybrides ou monstrueuses, par exemple des dragons. On peut y trouver des hybrides anthropomorphes.

 

Cathédrale de STRASBOURG - Alsace - Grand EST
Cathédrale de STRASBOURG - Alsace

Figures ANTHROPOMORPHES

______________________________

Des gargouilles humaines, les premières connues étant celles de Saint-Urbain de Troyes . Elles présentent généralement des attitudes amorales, ivrognerie, acrobatie, figurations de pêchés, ainsi un usurier portant sa bourse, ou encore dans des attitudes obscènes . Certaines, tardives, se trouvent engagées dans une narration qui parfois paraît les rattacher à des épisodes bibliques ; ainsi à Notre-Dame de l'Épine un homme dominant un lion rappelle un épisode de la vie de Samson et une femme avec un serpent rappelle la tentation d'Eve .

les GARGOUILLES, peuvent elles être interprétées ? ? ? 

Frappantes par leur expressivité mais peu renseignées par les textes, les gargouilles ont fait l'objet de très nombreuses interprétations . Ainsi au XIX ém siècle on a pu en proposer plusieurs, aujourd'hui sujette à polémique ; Charles-Auguste Aubert les donne pour des diables vaincus, tandis que selon 

Joris-Karl Huysmans elles ont pour fonction de vomir les vices hors de l'Église , enfin pour Emile Mâle elles ne sont que des fantaisies de sculpteurs, reflet d'une culture populaire . Aujourd'hui, logiquement, on leur accorde une efficacité symbolique ; elles sont apotropaïques ( éloignant le «  MAL «  ) et sont en quelque sorte les gardiens de l'édifice, contre les démons mais aussi contre les pêcheurs . Plusieurs textes médiévaux nous permettent de le penser, ainsi le récit par le prédicateur Étienne de Bourbon de la mort d'un usurier, métier réprouvé par le christianisme, tué par la chute d'une bourse de pierre que portait une gargouille . La présence récurrente d'animaux effrayants tels que le lion, le dragon, ou encore le chien, alimente cette interprétation de gargouilles gardiennes .

Le SYMBOLISME OBSCENE

_____________________________

Les gargouilles obscènes qui ont tant frappé les esprits, animaux aux sexes disproportionnés, hommes et femmes montrant leur sexe ou leurs anus, semblent elles aussi avoir vocation à protéger le bâtiment . On sait en effet que depuis l'Antiquité les images à caractère sexuel sont utilisées pour faire fuir les démons, et le Moyen Âge a produit de nombreuses enseignes profanes figurant des images sexuelles qui devaient protéger leurs porteurs .

Paradoxes, pour nous mais normalité pour des sociétés essentiellements agricoles ou hommes et bêtes se cotoient et se reproduisent sous les mêmes toits . Avec la multiplication des figures humaines et la liberté de plus en plus grande des sculpteurs on pense que les gargouilles ont progressivement joué un rôle moral, visant à moquer les travers de la société, y compris de l'Église ; ainsi un prédicateur Jean Bromyard, compare le clergé fainéant aux gargouilles . Les figures obscènes visant à faire peur aux démons auraient de plus en plus cherché à faire rire ; on sait aussi que depuis l'Antiquité faire rire le démon est une bonne manière de l'éloigner, et cette dimension morale des gargouilles tardives est donc compatible avec son efficacité symbolique .

CONTACTEZ NOUS , vos avis sont précieux

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  --  goelandmedia.prod@gmail.com (c)Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  --  goelandmedia.prod@gmail.com (c)Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  --  goelandmedia.prod@gmail.com (c)

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS -- goelandmedia.prod@gmail.com (c)

_______________________

_________________________________

Cathédrale de STRASBOURG 

prise comme exemple d'illustration 

_________________________________

________________________

 

RETOUR

SOMMAIRE BLOG

 

SOMMAIRE

VILLAGE et PATRIMOINE

RETOUR Accueil

SOMMAIRE ITINERANCE  COMPOSTELLE 2016

SOMMAIRE ITINERANCE COMPOSTELLE 2017

mise à jour MARS 2020 -  goelandmedia.prod@gmail.com   (c)

ABONNEZ VOUS A NOS PUBLICATIONS dranreb0434

ou à celles de NOTRE AUTRE BLOG ber.dranreb04

____________________

Welcome, subscribe to our publications, Thank you !

Abonnez vous à nos publications , merci  !

propriété de www.goelandmedia-prod.fr ( c )

LIENS vers le site de l'ETANG de WALDECK

( au pieds du Château ) - zone protégée

BIENVENUE et bonnes visites

_________________________

welcome to our English-speaking friends, to translate our texts use the software Reverso

Willkommen bei unseren Freunden deutscher Sprache(Zunge), um unsere Texte zu übersetzen, benutzen Sie die Software Reverso,

bienvenido a nuestros amigos de lengua española, para traducir nuestros textos utilice el software reverso

benvenuto ai nostri amici di lingua italiana per tradurre i nostri testi utilizza il software reverso

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires