Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ber.dranreb04.overblog.com - montagne et rando compostelle-photos-patrimoine-randonnée

SAVERNE ( Bas Rhin ) ALSACE - PORTE de l'ALSACE - CITE de CARACTERE

Ber Dranreb
Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com ( c )

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS - goelandmedia.prod@gmail.com ( c )

SAVERNE ( Bas Rhin ) ALSACE

PORTE de l'ALSACE - CITE de CARACTERE
___________________________________________

Liens vers des sites à proximité

SAVERNE - AU FIL DES RUES ( la VILLE )

SAVERNE - COLLEGIALE ND de la NATIVITE

PLAN INCLINE - Ascenseur à bateaux

SAINT JEAN SAVERNE - Le Village

 

Sortie dossier par le SOMMAIRE GRAND EST 

 

 

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com ( c )

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS - goelandmedia.prod@gmail.com ( c )

___________________________________________

SAVERNE ( Bas Rhin ) ALSACE
___________________________________________  

 

Un peu d’ HISTOIRE 

ANTIQUITÉ – HAUT MOYEN-AGE

La position stratégique du lieu est à l’origine de la création de la ville. Le lieu permet en effet de contrôler ce point de passage entre l’Alsace et la Lorraine, à travers le col de Saverne.

De l'époque de la cité gauloise, devenue camp romain, dénommée « Tres Tabernae »  jusqu'à nos jours, Saverne conserve les traces de son rôle historique et de sa vie passée : 

vestiges du mur d'enceinte romain, mur médiéval, église romane, cloître, maisons anciennes remarquables . La ville se présente sous tous ses attraits dans un site naturel exceptionnel, au pied des montagnes boisées, couronnées de châteaux forts qui l'entourent, comme autant de sentinelles superbes et éternelles  Le site est occupé dès le Ier siècle de notre ère .

 Le point culminant de la cité sera privilégié et formera la ville haute . Au IIIe siècle, la ville haute est entourée par une enceinte fortifiée .  Les premières traces d’occupation datent des romains, qui y établissent un relais entre la voie consulaire Strasbourg-Metz . L’origine du nom de Saverne date de cette époque, le relais s’appelant alors « Très Tabernae », les Trois Relais . Les romains construisent un castrum au IIIème siècle, qui sera agrandi au IVème, pour contrer les invasions barbares .

MOYEN AGE

Au moyen âge la ville passe sous la domination du Saint Empire Romain Germanique jusqu’à l’annexion de l’Alsace à la France . La ville fait partie des possessions de l’évêque de Strasbourg, qui y établit sa capitale administrative . 
Les évêques de Strasbourg sont maîtres de la ville de 1236 jusqu'à la Révolution . En 1394, Saverne devient résidence épiscopale ce qui favorise le développement de la cité : la ville s'étend en dehors de l'enceinte romaine . La ville basse s'établit au-delà de la porte dite « Mitteltor » et est précédée de l'autre côté de la Zorn par « Kleinstadt ». Moulins et tanneries se développent le long de la Zorn . 
C'est aussi au XIVe siècle qu'un document atteste la présence de Juifs à Saverne en 1338 . L'évêque Robert de Bavière les expulse tous en 1440 et cette ville leur sera interdite pendant près de deux siècles . 

_________________________________________________

Au fil des rues

LES PORTES et HEURTOIRS

( Diaporama automatique )

________________________________________________

 

Au cours de mes longues pérégrination dans les quartiers historiques de cette belle ville de Saverne , j'ai pu admirer de nombreux bâtiments anciens parfaitement conservés et patiemment restaurés . Entre autres , j'ai pu admirer de fort belles portes, ces cartes de visites des maisons, qui enchantent nos villes et villages dans tout notre territoire national .

DIAPORAMA AUTOMATIQUE ( ci-dessous )

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com ( c )
Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com ( c )
Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com ( c )
Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com ( c )
Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com ( c )

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS - goelandmedia.prod@gmail.com ( c )

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com ( c )

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS - goelandmedia.prod@gmail.com ( c )

XV éme et XVI éme siècles

 

La ville subit diverses destructions au cours du temps avec entre autres la guerre des Rustauds en 1525, qui y seront massacrés .   Et aussi la guerre de Trente Ans qui dévaste la ville, enjeu stratégique majeur à l’époque . 

Dans la Grand Rue on découvre entre autre au n° 76, une belle maison à colombages de 1575 avec un oriel de 3 étages . 
Au n° 80, on peut voir, probablement, la plus belle maison de la ville, la maison Katz, du nom de son premier propriétaire receveur de l’évêché, ornée de magnifiques colombages sculptés de personnages nus, de motifs floraux et géométriques . 
La maison possède de plus un très bel oriel triangulaire . 

Lors de la Guerre des paysans en 1525, Saverne est investie par l'armée ducale du duc de Lorraine, la population est massacrée ainsi que les membres des bandes paysannes qui s'y étaient enfermés ( environ 20 000 morts ) .

XVII éme et XVIII éme siècles

 
En 1613, l'évêque Léopold d'Autriche consent aux Juifs le droit de commercer, sans toutefois les autoriser à ouvrir boutique . En 1616, il impose aussi un péage réservé aux Juifs ( Judenzoll ) pour entrer dans la ville .En 1632, la communauté juive obtient l'autorisation d'inhumer ses morts sur une pâture communale située sur le Judenberg, ouvert à tout vent et n'a l'autorisation de l'enclore qu'en 1754 . 
En 1634, le Grand Chapitre accorde protection à Saverne à deux Juifs, et l'évêque Franz Egon de Furstenberg les contraint à habiter dans des maisons d'une cour de la basse-ville, sur la rive droite de la Zorn . L'endroit sera appelé «  Judenhof  » : la Cour des Juifs . En 1689, le recensement ordonné par l'Intendant Jacques de la Grange, donne un total de six familles juives habitant à Saverne sur les 525 réparties dans la province d'Alsace . 
La ville connaît néanmoins un regain de prospérité au XVII éme et XVIII ème siècle sous l’impulsion des Princes-Evêques de la famille des Fürstenberg, puis des Rohan qui sont à l’origine du château du même nom .

La ville est lentement reconstruite après les sièges et les incendies dus à la guerre de Trente Ans . À partir du milieu du XVII éme siècle, toutes les constructions doivent être de même hauteur et érigées dans le même alignement . 
Saverne, comme le reste de la province d'Alsace, est progressivement annexée par le roi de France . 
Au début du XVIII éme siècle, le cardinal Armand Gaston Maximilien de Rohan facilite la construction du quartier entre la Porte Haute et la rue des Bains . 
En 1779, les Juifs de Saverne disposent d'une première synagogue ( pour 36 hommes ) située dans la Judenhof, « la Cour des Juifs », grâce à la générosité de 
Salomon Lippmann et Simon Cerf . Elle est menée par le "substitut-rabbin" Samuel Kahn . A cette époque, la communauté juive savernoise est constituée de 103 personnes . La plupart des Juifs sont « peimesshaendler », maquignons, marchands de bestiaux 

Sortie dossier par le SOMMAIRE GRAND EST 

 

___________________________________________

le PALAIS des ROHAN

___________________________________________

 

Demeure fastueuse  d'une famille comptant entre autre un EVEQUE de STRASBOURG , grand lettré et humaniste . Au début du XVIII éme siècle, le cardinal Armand Gaston Maximilien de Rohan facilite la construction du quartier entre la Porte Haute et la rue des Bains . Avec plus de 140 m de façade , abritant un musée, le PALAIS des ROHAN est un élément primordial du décor urbain de Saverne . Sa façade principale , donne sur une très belle place , dominée par l'ancienne collégiale et de belles rues , parfois pentues, rayonnent vers les divers quartiers anciens, chaque rue resplendissant de la beauté des façades ouvragées . 

Sa façade arrière donne sur de grands jardins courant jusqu'aux rives du grand plan d'eau du port fluvial , où se mêlent les eaux de la Zorn et du canal de la Marne au Rhin . On y remarque des éléments remontant à une époque nettement médiévale offrant un contraste plaisant avec son autre façade empreinte du classicisme du XVIII éme siècle .S'il est un moment fort de la visite de la ville, c'est autour de ce palais que l'on en sent le pouls .

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com ( c )
Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com ( c )
Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com ( c )

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS - goelandmedia.prod@gmail.com ( c )

LA VILLE au fil des rues

A coté de l’église Notre Dame, divers bâtiments administratifs sont visibles, dont le Tribunal de Grande Instance, bâtiment construit en 1738 par Armand Gaston de Rohan-Soubise, pour abriter la chancellerie épiscopale .

De là, par la Grand Rue on accéde à la rue des églises . Puis on peut emprunter ensuite la rue des Murs pour rejoindre l’ancienne église et couvent des Récollets . Sur le chemin de nombreuse maisons de qualités attirent l’attention .

Couvent des récollets

L’ancien Couvent des Récollets est fondé en 1303 par les Frères Hospitaliers du couvent d’Obersteingen, selon la règle de Saint Augustin, le bâtiment abrite successivement différentes communautés ( Franciscains, Jésuites, puis finalement à nouveau les Franciscains ) . Le couvent, qui est aujourd’hui une école, abrite un magnifique cloître gothique du XIV ème siècle et des fresques du XVII ème .

CHATEAU des ROHAN

suite à l’incendie du précédent en 1779, le Cardinal Louis René de Rohan, décide la construction d’un nouveau palais dès 1780, et fait appel à l’architecte Salins de Montfort qui dirige les travaux jusqu’à la révolution . Bien que le gros œuvre et la toiture soient achevés, les bas reliefs et l’intérieur restent inachevés .

 

CANAL de la MARNE au RHIN - PALAIS des ROHAN - SAVERNE  - alsace
PALAIS des ROHAN - SAVERNE

Le bâtiment restant invendu comme bien national, il connaîtra diverses fonctions dont celles de casernement et d’asile pour veuves de guerre . Le corps du bâtiment est de style néo-classique, à colonnes corinthiennes ( côté jardin ) et possède une façade de 140 m de long .

Le bâtiment est modifié sous Napoléon III qui fait restaurer et ajouter deux ailes latérales et un avant corps central (côté ville) .

 

L’église, , initialement du XIVème siècle, est typique des ordres mendiants, dépouillée et élégante . Elle abrite deux monuments funéraires des membres de la famille des Lutzelbourg .

 

EGLISE collégiale de la NATIVITE  saverne  bas rhin  alsace  église patrimoine religieux
EGLISE collégiale de la NATIVITE

___________________________________________

EGLISE COLLEGIALE Notre Dame de la NATIVITE

___________________________________________

Eglise Notre Dame : 

la tour porche, romane du XII ème siècle, est la partie la plus ancienne . Une vierge à l'enfant est située dans une niche au-dessus de l'entrée . Le porche abrite un Christ en croix de 1756 .
La nef, gothique, du début du XVI ème siècle est de faible hauteur et abrite quelques monuments intéressants :
 Déploration du Christ sculptée en 1520, en marbre et calcaire, l’œuvre représente le Christ à la descente de la croix entouré de Marie et de Saint Jean . La sculpture est un don de l’électeur de Saxe .
 Fonts baptismaux : sculptés dans du grès blanc au XVII ème siècle .
 Christ Gisant : il s’agit d’une très intéressante et très belle sculpture du XIV ème siècle en grès, élément d’une ancienne mise au tombeau . Le flanc droit du Christ est évidé et permettait d’abriter les hosties lors de la semaine Sainte . 
Dans le chœur :
On peut y voir deux monuments funéraires : Celui de Robert de Bavière et celui de Guillaume de Honstein tous deux anciens évêques de Strasbourg . 

 

EGLISE COLLEGIALE Notre Dame de la NATIVITE SAVERNE ALSACE GRAND EST
EGLISE COLLEGIALE Notre Dame de la NATIVITE

 

___________________________________________

EVOLUTION POSTERIEURE

___________________________________________

Sortie dossier par le SOMMAIRE GRAND EST 

 

EGLISE collégiale de la NATIVITE blason de saverne  ville village et patrimoine d'alsace
blason de SAVERNE

 

RÉVOLUTION et EMPIRE

­En 1794, la municipalité jacobine de Saverne ordonne la destruction de toutes les pierres tombales juives dans la ville, les déclarant « manifestations de fanatisme »   Le 29 septembre 1806, par la voix de Joseph Rose, juge de paix du canton de Saverne, Napoléon statue dans l'affaire opposant Louis Wollbrete, premier adjoint au maire de la ville, contre le négociant Lazare Simon, pour avoir proferé des injures contre le Maire, Claude Pierre Monet , et condamne le défendeur à un emprisonnement de deux jours et aux dépens à 25,71 francs . Néanmoins, le juge fait remarquer que depuis le début de l'administration dudit maire, les cotes d'imposition des juifs « ont été singulièrement augmentées tant pour leurs impositions personnelles et mobilieres que patentes », outre les taxes sur les baux communaux que la communauté juive est seule à payer à Saverne depuis 15 ans ; que les citoyennes et citoyens juifs sont « de jour comme de nuit » perpétuellement vexés, insultés, agressées dans les rues ( à coups de pierre, de boue, boules de neige, forçage de porte, vol ou dégradation d'objets ou nourriture… ) « partout où ils passent », sans que le maire qui leur promet à chaque fois de faire justice à leurs plaintes, ne tienne parole, et qu'il ne se prive pas de dire qu'il veut se débarrasser de tous les juifs de sa ville ; que ce même maire « a attenté à la Liberté des Consciences et des Cultes » en ordonnant l'inhumation dans le cimetière juif de Russes décédés d'épidémie lors de leur passage comme prisonniers de guerre dans cette ville . Le juge en déduit que le maire Monet  « est un nonchalant pour remplir ses devoirs que lui imposent ses fonctions et un opiniatre ennemi des individus Juifs qui sont sous son administration » mais qu'il faut toutefois se prémunir contre « l'insubordination judaïque  », d'où la condamnation du défendeur . 
 
La cité connaît un grand essor démographique au XVIIIe siècle notamment grâce à l'extension du faubourg et malgré l'antisémitisme , au développement de la communauté juive au nombre de 252 personnes, soit quelque 5 % de la population totale, au recensement de 1806 . 
La révolution met un terme à cette prospérité et à son rôle de mini-capitale . 

XIX éme siècle 

en face du château on peut remarquer le symbole de la ville, la fontaine de la licorne de 1837 . 
Un discours prononcé par le député Adolphe Crémieux à Saverne en 1844 conduit à l'abolition du serment More judaico, nécessaire jusque-là par les tribunaux d'Alsace . En 1848, de violentes émeutes anti-juives ont lieu à Saverne, les émeutiers pillent et saccagent leurs biens . 

EGLISE collégiale de la NATIVITE saverne  CANAL de la MARNE au RHIN alsace
CANAL de la MARNE au RHIN


Saverne voit l’arrivée du chemin de fer le 29 mai 1851 avec l’ouverture de la section Sarrebourg - Strasbourg de la ligne Paris – Strasbourg
Au chemin de fer, s'ajoute la construction du canal menant de la Marne au Rhin en 1853 qui permettent un développement accru du commerce et de l’industrie . 
Vers 1860, l'activité industrielle contribue à la fondation d'une importante communauté protestante . 

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com ( c )Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com ( c )Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com ( c )

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS - goelandmedia.prod@gmail.com ( c )

De grands personnages ont séjourné à Saverne, comme Johann Wolfgang von Goethe et Victor Hugo . 
De 1871 à 1918, la ville est annexée à l'Empire Prussien, comme toute l'Alsace-Lorraine, et devient « Zabern » . 

XX éme siècle à ce jour 

Fin 1913, Saverne est le théâtre d'événements aux retentissements internationaux connus sous le nom d'incident de Saverne  ( incident dù à des propos injurieux vis à vis de la population, venant d'un hobereau Prussien imbut de lui même ) . 
La commune redevient française et bas-rhinoise à la fin de la Première Guerre mondiale . 
En 1922, le 10 éme bataillon de chasseurs à pied, le « bataillon du drapeau » prend garnison à Saverne, puis est dissous après la défaite de 1940 . 
La ville est annexée de facto à l'Allemagne en 1940 ; les Malgré-nous sont enrôlés dans l'armée nazie et les récalcitrants sont assassinés ou déportés . 
Saverne est libérée par la 2e division blindée du général Leclerc le 22 novembre 1944, avant que ne soit libérée la plaine d'Alsace et Strasbourg . 

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com ( c )Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com ( c )Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com ( c )

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS - goelandmedia.prod@gmail.com ( c )

sortie dossier par 

SOMMAIRE BLOG

 

SOMMAIRE

VILLAGE et PATRIMOINE

RETOUR Accueil

 

SOMMAIRE ITINERANCE  COMPOSTELLE 2016

SOMMAIRE ITINERANCE COMPOSTELLE 2017

remise en page 02-2019

goelandmedia.prod@gmail.com   (c)

 

ABONNEZ VOUS A NOS PUBLICATIONS dranreb0434

ou à celles de NOTRE AUTRE BLOG ber.dranreb04

_____________________________________

SUIVI de la PROGRESSION de nos 3 AMI(e)S sur les

CHEMINS DE SAINT JACQUES ou sur

COMPOSTELLE de 2012 à 2016 - 4 ans de bonheur et de découvertes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires