Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ber.dranreb04.overblog.com - montagne et rando compostelle-photos-patrimoine-randonnée

Cathédrale LUTHERIENNE SAINT THOMAS de STRASBOURG ( Alsace )

Ber Dranreb

_____________________________

" CATHEDRALE " LUTHERIENNE

de

SAINT THOMAS de STRASBOURG

______________________________

Sommaire de la REGION GRAND EST 

STRASBOURG - la petite France

STRASBOURG - au fil des rues de la GRANDE ILE

STRASBOURG - FLANERIE sur les berges de l'ILL

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com (c)

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS - goelandmedia.prod@gmail.com (c)

_____________________________

SAINT  THOMAS
Église Luthérienne de STRASBOURG
_____________________________ 

L’église Saint-Thomas de Strasbourg est située place Saint-Thomas dans le centre historique de la ville à proximité du quartier de la Petite France. Cette église est l'une des plus importantes de Strasbourg, au point de vue de l'histoire culturelle et de l'architecture. L'édifice fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis 1862 .
L'église Saint-Thomas possède un type architectural très particulier puisqu'il s'agit d'une église-halle à cinq vaisseaux d'égale hauteur ( plus ancienne du s-o du Saint-Empire romain germanique ), s'opposant ainsi à la conception basilicale habituelle . L'église est surmontée de deux tours-clochers : une carrée sur l'entrée principale et une hexagonale sur la croisée du transept .

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com (c)Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com (c)

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS - goelandmedia.prod@gmail.com (c)

_____________________________

Dimensions

_____________________________

À l'intérieur, sa longueur est d'environ soixante-cinq mètres, sa hauteur d'environ vingt-deux mètres ( trente mètres sous la coupole de la croisée du transept ) elle affirme un style gothique tardif ; sa largeur est d'environ trente mètres . Les deux côtés des nefs latérales extérieures abritent des tribunes . À droite et à gauche de l'abside du chœur se trouvent des chapelles séparées

._______________________

Surnommée la cathédrale du protestantisme en Alsace, elle est le seul exemple d'église-halle dans la région. Il s'agit également de l'unique église protestante à avoir conservé des chanoines .

Sommaire de la REGION GRAND EST ​​​​​​​

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com (c)

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS - goelandmedia.prod@gmail.com (c)

_____________________________

L’ Orgue SILBERMAN

_____________________________

Sur les plans historique et musical, la réputation de l'église dépasse largement les frontières grâce à ses orgues. Son orgue principal , œuvre de Johann Andreas Silberman qui date de 1741, est loué par Wolfgang Amadeus Mozart lors de son passage à Strasbourg en 1778, pour la beauté de sa sonorité. L'orgue est restauré ou transformé successivement par Wetzel ( 1836 ), Dalstein-Haerpfer ( 1908) , Schwenkedel ( 1927 et 1943), puis Muhleisen ( 1955 ) .

L’Association des Amis de l’Orgue Silbermann de Saint-Thomas est créée en 1964, dans le but de restaurer l'instrument ( endommagé par certains travaux ) . Membre d'honneur, Albert Schweitzer décédera à Lambaréné en 1965 . La partie instrumentale est classée monument historique depuis le 24 septembre 1971 et le buffet depuis le 4 juin 1973 . Après de longues négociations, les travaux sont réalisés par le facteur d'orgue Alfred Kern en 1979 . La nouvelle disposition de l'instrument n'a pas permis de conserver la console originale à son emplacement et elle a été installée dans la nef latérale Nord-Ouest .
Cet orgue a pour particularité d'être accordé selon son tempérament d'origine, appelé "ton français" ou "ton moyen de Paris"

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com (c)Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com (c)Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com (c)

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS - goelandmedia.prod@gmail.com (c)

_____________________________

Fondation sous le culte Catholique

_____________________________ 

Sur l'emplacement actuel se trouvait un lieu de culte dédié à l'apôtre Thomas depuis le VI éme siècle. Saint Florent, évêque de Strasbourg mort en 693, est inhumé à cet endroit . Au IX éme siècle, l'évêque Adeloch décide de reconstruire une église ( vers l'an 820 ) , en même temps que l'école avoisinante . Les biens acquis par la paroisse ou légués par des fidèles sont alors administrés par un chapitre . Pour manifester leur reconnaissance à l'évêque Adeloch, les religieux vont faire sculpter un impressionnant sarcophage de style roman vers 1130 dédié à leur évêque .

L'église et l'école Saint-Thomas sont toutes deux détruites par un incendie en 1007, tout comme la cathédrale Notre-Dame et le tiers des habitations strasbourgeoises ( puis, en 1144 par la foudre ) . La reconstruction ( conservant la façade ) d'un nouveau bâtiment en forme de forteresse avec l'imposante tour-porche de style roman, débute en 1196 . Interrompu plusieurs fois, cette construction se termine en 1521 , respectant un style gothique tardif, qui a été préservé jusqu'à aujourd'hui .

STRASBOURG - Vitraux de la Cathédrale Notre Dame 

STRASBOURG - l' Horloge Astronomique

STRASBOURG - Gargouilles et sculptures de la Cathédrale Notre Dame

STRASBOURG - Façades, portail et décorations intérieures 

 

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com (c)

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS - goelandmedia.prod@gmail.com (c)

_____________________________

Statut sous l’ ÉGLISE PROTESTANTE
_____________________________  

La Réforme, prêchée par Luther en 1517, gagne rapidement l'Alsace et le premier culte est célébré dans l’église Saint-Thomas en 1524 . L'église est alors assignée au culte luthérien, cette même année , statut qu'elle peut conserver malgré l'annexion de l'Alsace par la France . Le chapitre, réunissant un collège de chanoines, anime le protestantisme strasbourgeois à partir de 1529 . Le réformateur Martin Bucer ( 1491-1551 ), pasteur successivement à Sainte-Aurélie et à Saint-Thomas, administrera le culte strasbourgeois . Il tentera d'unir les différentes tendances protestantes entre elles .

La promulgation par le roi de France Henri IV de l'édit de Nantes en 1598, promettant davantage de tolérance envers les protestants, ne concerne pas l'Alsace, puisque n'étant pas encore intégrée au royaume de France . Ce sera chose faite par les traités de Westphalie, signés en 1648 . Le chanoine Marc Otto, du chapitre de Saint-Thomas, fait partie des signataires de ces traités de paix, sonnant la fin de la guerre de Trente Ans qui a dévasté la région et affirmant qu'aucun seigneur ne peut à présent forcer quiconque à se convertir . L'église Saint-Thomas, seconde église de Strasbourg sa superficie, devient la principale église protestante après la restitution de la cathédrale Notre-Dame au culte catholique, en 1681 .

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com (c)

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS - goelandmedia.prod@gmail.com (c)

En 1770, le juriste Johann Reinhard Kugler devient chanoine de Saint-Thomas . À la fin du XVIII éme siècle, les idées de la Révolution française atteignent Strasbourg et sont accueillies assez favorablement par les protestants . Cependant, la vente des biens nationaux les inquiète fortement, de sorte que le juriste Christophe-Guillaume Koch, dont le monument funéraire est conservé dans la partie nord-est de l'église, réussit à obtenir le décret du 17 août 1790, exemptant les biens protestants de cette vente . Sécularisés depuis la Réforme, les revenus de ces biens sont employés pour des buts d'utilité publique, et notamment dans des écoles . Puis viendra sous le règne de l'empereur Napoléon Ier la structuration du protestantisme français, avec les articles organiques du 8 avril 1802 et la création de structures encore en place . Les dégâts sont lourds à Strasbourg : les exactions Prussiennes de 1870 ont détruit le Temple Neuf, dans lequel se trouvait une immense bibliothèque ainsi que le meilleur orgue Silbermann . Le régime du Kaiser, à qui la France a du céder l'Alsace-Moselle ( 1871 - traité de paix de Francfort ) reconnaît le Concordat de 1801 pour l'Église catholique et les articles organiques pour les Églises protestantes  . Malgré tout, des relations demeurent avec le protestantisme français . C'est ainsi que le jeune Albert Schweitzer fera des études à Paris et à Berlin . Très doué comme organiste, il prépare simultanément un doctorat en philosophie sur Kant et en théologie . Il devient enseignant à la faculté de théologie, vicaire à Saint-Nicolas et directeur du séminaire protestant, tout proche de Saint-Thomas, il recevra, plus tard,  le prix Nobel de la paix . Albert Schweitzer concevra plus tard ,aussi l'orgue de chœur ( 1906 ) .
L'église Saint-Thomas joue à la fin du XIX éme siècle un rôle décisif dans le renouveau liturgique . C'est en effet ici que, durant l'annexion, Friedrich Spitta expérimente à partir de 1888 les formes nouvelles du service religieux .

En 1987, l'église Saint-Thomas fait l'objet de travaux de restauration et est transformée pour un usage polyvalent . Suite à la baisse de fréquentation, est alors décidé de libérer la nef latérale Sud afin de servir d'espace d'exposition .  L'installation de nouveaux bancs permet l'accueil de concerts, tandis que la mise en valeur de l'édifice et de son architecture gothique est réalisée par un nouvel éclairage. Le Chapitre de Saint-Thomas a toujours la charge du Foyer Jean Sturm, ainsi que du Séminaire protestant installé dans le bâtiment baroque voisin .   
 

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com (c)

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS - goelandmedia.prod@gmail.com (c)

_____________________________

Albert SCHWEITZER

organiste de Saint Thomas

PRIX NOBEL de la PAIX

Docteur en medecine -

fondateur de l'hôpital de Lambaréné

______________________________

Albert Schweitzer, né le 14 janvier 1875 à Kaysersberg et mort le 4 septembre 1965 à Lambaréné (Gabon), est un médecin, pasteur et théologien protestant, philosophe et musicien alsacien .
L'hôpital qu'il développe dans la forêt équatoriale au bord de l'Ogooué à partir de 1913 le fait connaître dans le monde entier . En 1952, l'attribution du prix Nobel de la paix lui apporte la consécration et une visibilité médiatique considérable .
Personnage marquant du XX éme siècle, « homme universel », il est en même temps une figure emblématique de l'Alsace, de la théologie libérale ou des admirateurs de Jean-Sébastien Bach . On voit parfois en lui un précurseur de l'action humanitaire, de l'écologie, de l'antispécisme et du désarmement nucléaire. La notion de « respect de la vie » ( Ehrfurcht vor dem Leben ) et son indignation devant la souffrance sont au cœur de la démarche d'Albert Schweitzer, qui s'est voulu « un homme au service d'autres hommes », tourné vers l'action .
Nourri d'une double culture allemande et française, il bénéficie d'une aura internationale, mais, à l'exception de son Alsace natale, son œuvre reste peu connue en France où elle a été diffusée plus tardivement . 

STRASBOURG - Eglise Luthérienne Saint Thomas

____________________________

STRASBOURG - Au fil des rues - La NEUSTADT - portes et heurtoirs 

STRASBOURG - Eglise SAINT PIERRE le VIEUX

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com (c)

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS - goelandmedia.prod@gmail.com (c)

_____________________________

MAUSOLEE du

MARECHAL MAURICE de SAXE 

_____________________________

 Le mausolée (1776) de style baroque tardif du maréchal Maurice de Saxe , brillant militaire au service de la France . Lorsqu'il mourut en 1750 au château de Chambord, les hauts dignitaires de l'Église catholique rappelèrent au roi Louis XV que le maréchal ne saurait être enterré à la basilique Saint-Denis, puis qu’étant un bâtard allemand, de confession luthérienne . Une sépulture digne lui sera donc érigée dans la cathédrale du protestantisme français, l'église Saint-Thomas . Le sculpteur Jean-Baptiste Pigalle mettra plus de vingt ans avant de terminer l'imposant monument funéraire . Son inauguration officielle et le transfert de la dépouille du maréchal de Saxe constituent donc la première reconnaissance publique du protestantisme depuis la révocation de l'édit de Nantes ( règne de Louis  XV ) . Le monument est conçu comme une véritable mise en scène théâtrale . Le dynamisme de l'ensemble est rendu par les attitudes des personnages aux visages pathétiques et par le jeu des drapés . Seule la figure du Maréchal de Saxe équilibre la composition . Debout, au centre de la scène, il semble échapper à toute cette agitation douloureuse, dont il est la cause .

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires
B
Merci Candice, vous êtes bien sur la bienvenue et je vous remercie de votre commentaire élogieux; merci de parler de nous auprés de vos ami(e)s; toutes les critiques sont les bienvenues . Belle journée
Répondre
C
Très bel article, très intéressant et bien écrit. Je reviendrai me poser chez vous. A bientôt.
Répondre